page

Comment détecter un problème bucco-dentaire?

Les problèmes bucco-dentaires ayant des répercussions sur le cheval :

 

>>

Votre cheval mange énormément sans pour autant prendre de l'état.

Il est surement blessé au niveau des joues et de la langue par des surdents prononcées.

chevaux

 

>>

Votre cheval fait "magasin" c'est-à-dire qu'il fait des réserves de nourriture entre ses dents et ses joues. Ces réserves tombent souvent lorsque l'on met le filet.

Il a, sans doute, des surdents très acérées, et accumule de la nourriture pour se protéger des blessures qu'elles peuvent occasionner.

 

>>

Ses crottins sont parsemés de grains non digérés car partiellement mastiqués.

La douleur engendrée par les surdents diminue la capacité de mastication. Les particules alimentaires sont grossièrement broyées/mâchées, le cheval n'assimile pas totalement sa ration.

 

>>

Votre cheval a entre 2 ans et demi et 4 ans et demi, il perd de l'état et manque d'énergie.

Il doit être en train de perdre ses prémolaires de lait rendant sa mastication plus ou moins douloureuse.

 

>>

Votre cheval a entre 3 ans et 4 ans et présente un jetage uni ou bilatéral avec des sinus hypertrophiés.

Il se peut qu'il ait une persistance de dent lactéale.

 

>>

Votre cheval a mauvaise haleine.

Il peut avoir un bourrage alimentaire anormal pouvant provenir de diverses origines. La persistance de ce bourrage peut entraîner des complications plus ou moins graves.

 

>>

Votre cheval interrompt soudainement ses mouvements de mastication, il a une hyper-salivation (ptyalisme) et rejette ses aliments surtout s'ils sont fibreux tel que le foin.

Il a peut-être une discontinuité des arcades dentaires qui provoque des bourrages alimentaires et coince les fibres d'où une gène considérable.

Les problèmes bucco-dentaires affectant le travail du cheval :

  cheval

>>

Votre cheval refuse le contact avec le mors.

Peut-être a-t-il des dents de loup (incluses ou non) ou des dents de cochon. Ces dents étant situées en avant de la 2éme prémolaire, lors du travail, le mors vient buter dessus, rendant le contact douloureux.

>>

Votre cheval est asymétrique, il travaille beaucoup mieux à une main qu'à l'autre.

Il se peut qu'il y ait une dent de loup ou une dent de cochon. Il peut également avoir des surdents fortement prononcées d'un côté.

 

>>

Votre cheval s'appuye sur le mors et peut également arracher constamment les rênes.

Il s'agit sûrement de troubles de bases osseuses ou d'un décalage antero-postérieur.

 

>>

Votre cheval réagit violemment lorsque vous serrez la muserolle et a du mal à se "décontracter dans la bouche".

Cela peut être à cause de surdents qui occasionnent des blessures au niveau des muqueuses.

Pathologies bucco-dentaires d'origine congénitale :

 

>>

Si les incisives de votre cheval ne se superposent pas :

- Le maxillaire est plus long que le mandibulaire, c'est un bec de perroquet.
- Le mandibulaire est plus long que le maxillaire, c'est une bouche de bouledogue.
Ces chevaux nécessitent un suivi régulier car le décalage se retrouve au niveau des molaires et les dominances ont besoin d'être réduites pour ne pas induire de traumas au niveau des muqueuses antagonistes.